Imprimer

chirurgie esthetique-medecine-esthetique-Toxine botulique : un anti-rides majeur

BOTOX

 

TOXINE BOTULIQUE : UN ANTI-RIDES MAJEUR

 

Utilisée en France depuis une vingtaine d’années dans le traitement des spasmes musculaires de la face et du cou, la Toxine, Botox-Vistabel, injectée en médecine esthétique pour lisser certaines parties du visage, est une substance sécrétée par la bactérie du botulisme. Isolée et finement dosée, elle empêche la contraction musculaire.

Pour qui ? Ce traitement peut être utilisé en prévention sur les ridules dès la trentaine avec des injections très faiblement dosées et poursuivi sans limite d’âge. Les promesses de la technique. Chaque muscle possède de nombreux récepteurs commandés par des influx nerveux. Le rôle de la Toxine Botulique est de bloquer un certain nombre d’entre eux à l’endroit de l’injection, afin d’affaiblir, voire de supprimer la capacité du muscle à se contracter. Ainsi, certaines rides disparaissent, en particulier les rides horizontales du front, les rides verticales inter-sourcilières et les rides de la patte d’oie.

Le déroulement d’une séance. Dosé en faible quantité lors de la première séance afin de pouvoir en mesurer les effets quelques jours plus tard, et d’effectuer éventuellement une retouche. Le produit est localement et précisément injecté dans les muscles spécifiques, avec une aiguille extrêmement fine qui ne laisse absolument aucune marque.

Le nombre de séance. Après trois ou quatre séances réalisées à environ trois à six mois d’intervalle, l’effet perdure plus longtemps. Par la suite, une à deux séances d’entretien par an peuvent suffire à maintenir les résultats.

Est-ce que cela fait mal ? Identique à celle d’une piqûre traditionnelle, la petite douleur parfois ressentie sur certaines zones plus sensibles disparaît dès la fin de l’injection.

 

Les suites. Visibles seulement plusieurs jours après l’injection, les résultats perdurent en moyenne pendant trois à six mois. L’un des grands avantages de la Toxine Botulique : Botox-Vistabel, est que, les muscles perdent peu à peu l’habitude de se contracter, son effet augmente au fil des séances. Après la première, il arrive que certains patients ressentent de légers maux de tête ou remarquent un petit gonflement des paupières, voire de légers hématomes. Si elles arrivent, ces réactions disparaissent très rapidement.