Imprimer

Dupuytren

LA MALADIE DE DUPYTREN

LA MALADIE DE DUPYTREN   DUPYTREN

 

La maladie du Dupuytren est une affection le plus souvent familiale, congénitale et qui peut être acquise, post traumatique.

Elle consiste en une rétractation des doigts qui se mettent en crochet.

Des cordages et des nœuds apparaissent dans la paume de la main et des nodosités à la face dorsale des articulations des doigts.

Le rythme de la rétraction est très variable d’un sujet à l’autre. Certains n’éprouvant qu’une petite gêne à mettre la main à plat sur une table, d’autres ayant les doigts qui se mettent rapidement en crochet invétérés, le plus redoutable étant la rétraction du cinquième doigt chez la femme.

Cette maladie du Dupuytren peut être associée à d’autres déformations au niveau de la plante des pieds ou de la verge chez l’homme.

En cas d’atteinte sérieuse, avec une impossibilité de mettre la main à plat sur une table, un geste chirurgical devient utile. C'est le travail du chirurgien de la main, spécialiste reconnu au près du conseil de l'ordre.

 

Maladie de dupuytren : le traitement

 

Il peut consister au début dans des infiltrations de produits cortisonés destinées à briser, par simple piqûre, la corde que le chirurgien constate.

Dans les formes les plus avérées, il est nécessaire d’opérer avec un garrot pneumatique, et d’enlever les cordes fibreuses et les noyaux durs: l’opération n’est pas facile, car ces cordes fibreuses peuvent sur-croiser ou sous-croiser les nerfs de la sensibilité des doigts ; dans les formes ou il y a des récidives, il existe très souvent la possibilité malencontreuse de blesser un de ces nerfs.

L’intervention dévitalise aussi un peu la main, du fait même de la blessure involontaire des artères que nous avons le long des doigts, ce qui peut entraîner un processus de fibrose.

 

Maladie de dupuytren : résultats

 

Aussi au bout de quelques opérations, existe-t-il un risque de nécrose digitale qui n’est pas négligeable.

Mais le plus souvent les opérations se passent bien.

La fibrosectomie parvient à obtenir une ouverture de la main et une mise en extension des doigts ; le port d’une attelle d’extension pendant 6 semaines à 2 mois est très utile pour essayer de gagner encore plus au niveau des raideurs articulaires qui pourraient se manifester malgré l’ablation des cordes de fibrose.

Le résultat définitif se juge entre 6 mois et un an ; mais les récidives sont très fréquentes ; les patients porteurs de la maladie du dupuytren doivent être avertis d’une part d’être surveillés par leur chirurgien ou leur médecin traitant, et par ailleurs de bien expliquer à leur enfant, notamment aux enfants mâles, qu’il y a une possibilité qu’une affection du même genre se produise dans la famille.

Mais il s’agit d’une opération bénigne pour une pathologie sans rapport avec le cancer.

L’anesthesie est variable en fonction de chacun ;mais toujours un peu plus que locale :
Une hospitalisation en ambulatoire est utile le plus souvent,et suffisante dans la plupart des cas ;
Des pansements et des soins réguliers en post op sont à prévoir.
Une réeducation par kiné compétent sera souvent utile,associée au port d’attelles d’extension digitale ;
En tout cas, n’attendez pas de voir vos doigts tout crochus pour consulter !!
Et l’atteinte du 5è doigt chez la femme est particulierement redoutable…dupuytren incisions vladimir mitz