lipofilling,Autogreffe de graisse, lipostructure,augmentation mammaire écologique ?

Chirurgie esthetique

Autogreffe

Patiente opérée par mastectomie totale

blog_2

 

En 2011,les autogreffes de sa propre graisse (souvent appellées lipofilling)sont très à la mode!!

depuis la fin du 19 è siécle,de nombreux chirurgiens-surtout germaniques-ont accompli des transferts de lipomes ou  de tissus graisseux d’un endroit à l’autre du corps;

puis cette technique fut oubliée,voire rejetée jusqu à Y. G. ILLOUZ la réinvente dans les années 1980;

la technique du lipofilling a été explorée,puis raffinée par l”américain S.COLEMAN(adepte d’une centrifugation préalable),importée en france par GUY MAGALON à marseille dans les années 1990;il réalise des microlipofillings!

dans les années 1985 ,avec R. VILAIN  mon patron de chirugie esthetique à l’hopital BOUCICAUT,(aujourdh’hui vendu par l’assistance publique),nous avions developpé une méthode simple  sans centrifuger la graisse,pour la regreffer immédiatement dans les pertes de substance profondes des membres;lipofilling réparateur par conséquent!

P.FOURNIER,chirurgien parisien,a popularisé une méthode de lipofilling de son invention pour recueillir la graisse apres aspiration à la seringue;

aujourdhui,de nombreux auteurs recourent à la greffe de graisse autologue(lipofilling) pour réparer un sein  apres cancer;

mais il reste des doutes sur le devenir à tres long terme de ces greffes massives dans le sein:

   
   

Le risque de potentialiser un cancer du sein( du fait de la présence dans la graisse de précieuses cellules souches omnipotentes) n’est pas formellement écarté,quoique peu probable;

avec R VILAIN,nous avions observé des calcifications quelques années apres injection dans les seins trop petits;

ceci a freiné mon enthousiasme  pour cette méthode si séduisante par ailleurs:supprimer une culotte de cheval gênante,et en même temps créer une poitrine plus grosse- en partant de petits seins malaimés!

c’était le rêve de la patiente et la joie du chirurgien esthetique!!

actuellement,cette méthode de lipofiling a été rendue efficace et déterminée sans danger par notre société savante!

dans ces conditions,l’augmentation mammaire par greffe de sa propre graisse ne reste pluscontroversé:

un chirurgien américain,roger khoury, propose de ventouser les petits seins (dans des cupules aspirantes spéciales brevetées) ,dans un premier temps,puis d’injecter la graisse:c'est la méthode qu'il a nommé "BRAVA"

ses résultats  montrés aux congrès sont  très beaux,puisqu’il n’y a pas de pression exagerée sur les cellules graisseuses transférées;

mais le procédé est contraignant(30 à 45 jours de ventousage par des cupules aspirantes!!)pour réllement être compétitif , face aux protheses internes siliconées,qui donnent tout de suite un bon résultat!

la méthode de lipofilling massif type KHOURY impose également des retouches,ce qui est  rare quand on implante des prothèses silicone…

Chirurgie esthetique

blog_1  
patiente opérée par mastectomie totale puis reconstruite par lambeau et greffe de graisse

la reconstruction mammaire fait appel à plusieurs techniques qui se complètent harmonieusemen:t bref , les choses bougent!

les radiologues spécialistes des seins restent prudents;

ils rejettent en tout cas le macrolane comme technique de premier choix pour gonfler une poitrine insuffisante:les masses opaques dans les seins gênent la lecture des radios pour dépister un petit cancer débutant…

ainsi,la greffe de graisse trouve  tout son intérêt pour réparer un sein apres cancer,ou remplacer une tumorectomie voyante: comme il y a déja eu cancer, le risque d’accuser la graisse greffée de créer une tumeur maligne n’existe plus!

mais pour l’augmentation esthetique des seins,privilégions donc la visée à très long terme(30 à 60 ans); l’avenir peut réserver des problèmes sérieux encore non évalués :attention aux greffes de graisse pratiquées à tout va!!

mon conseil est oui à la greffe de graisse pour tout ce qui est réparation du sein,mais pas pour l’esthetique,surtout en utilisant de gros volumes d’injection!

par contre est excellente  l’utilisation de sa propre graisse pour augmenter d’autres structures’(levres trop fines,sillons nasogéniens marqués,pommettes plates ou asymetriques,,joues dépeuplées,dos des mains à peau trop fine,tempes creuses,cratères inesthetiques du corps;)

cette technique  d’autogreffe graisseuse (que j’appelle greffe dermograisseuse parce que je conserve un peu de fibroblastes dermiques dans ma méthode)est la plus formidable acquisition technique de ces dernières années!

centrifuger ou non les cellules prélévées reste un débat d’experts scientifiques; car nous avons un tissu vivant ,noble,évolutif,capable de se mêler aux tissus avoisinants,voire de les régénerer quand ils sont irradiés ou cicatriciels!!

voyageons en GRAISSE!!

dans certains cas,on peut réutiliser la graisse du ou de la patiente pour regalber des fesses atrophiques,trop plates ou insuffisantes!!